Rechercher
  • Nina Mabouadi

Partage ton pain avec celui qui a faim durant cette crise sanitaire



En cette période de crise sanitaire, la situation de plusieurs familles s'est dégradée et pour d'autres elle s'est aggravée. Alors que je lisais ce texte, je pensais à tous ces enfants et veuves pour qui je recherche des solutions chaque jour afin d'améliorer leurs conditions de vie. Corneille le regarda et, tout tremblant, demanda : Qu’y a-t-il, Seigneur ? L’ange lui répondit : Tes prières et tes largesses envers les pauvres ont été accueillies par Dieu et il est intervenu en ta faveur. Actes 10:4 (version Semeur) Vous avez certainement des voisins, une connaissance, des collègues qui vous racontent que la vie devient de plus en plus difficile pour eux, pour leurs enfants...et qu'ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts. Les charges quotidiennes font que leur salaire, leurs indemnités, ne peuvent plus couvrir leurs besoins car le coût de la vie a considérablement augmenté en 1 an. Pour certains d'entre eux, leurs conditions se sont aggravées suite à la perte d'un emploi. Comme Corneille, soyez sensible à la situation de ces personnes en difficultés et volez à leur secours. Ne les écoutez pas religieusement sans rien dire, sans rien faire. Ne leur donnez pas qu'une parole. Partagez votre pain avec celui qui a faim. Vous épargnerez à un adolescent de sombrer dans la délinquance, vous redonnerez la dignité à un père qui ne peut plus toujours subvenir aux besoins de sa famille. Un jour alors que nous étions en entretien avec une mère de famille mon époux et moi, notre cœur s'allourdissait au fur et à mesure que nous écoutions son histoire. Cette brave femme de la cinquantaine, s'était retrouvée dans des difficultés et ne pouvait plus subvenir aux besoins de ses enfants qu'elle élevait toute seule. Pour répondre à leurs besoins, la seule solution qu'elle avait trouvé était de se prostituer. Les larmes aux yeux, elle nous suppliait de lui venir en aide. Notre évangile ne consiste pas seulement en paroles ou en de grands programmes. Il y a dans nos maisons parfois des sachets de pâtes, de riz, de semoule, des conserves, qui depuis des semaines ne sont pas consommés parce que nous avons assez pour nous et nos enfants, et il nous en reste... Et si nous décidions de redonner le sourire à une famille aujourd'hui en partageant ce qu'il y a dans nos cuisines ? Et si pour cela nous commencions par dire bonjour à nos voisins le matin en sortant de nos maisons. Je crois que comme pour Corneille, Dieu interviendra en votre faveur car vos largesses toucheront son cœur. Il nous arrive parfois de jeûner et prier pour une situation qui nous préoccupe. Laissez-moi vous dire que la réponse à nos prières ne se trouvent pas toujours dans le jeûne. Car la bible nous enseigne aussi dans Ésaïe 58, que le vrai jeûne consiste à partager son pain avec celui qui a faim. Alors, pensons à une famille dans le besoin et posons un acte d'amour en lui offrant un panier alimentaire. Cette crise sanitaire passera. Faisons partie de ceux qui aident les familles à tenir bon dans ces temps difficiles. Dieu aime celui qui donne avec joie. Donnons à Dieu une occasion de plus de nous manifester son amour, en manifestant le nôtre à nos prochains. Je vous bénis.

Pasteur Nina Mabouad

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout